Le domaine

Dîmerie bernoise dépendant du château de Bursins jusqu’à la révolution, incendiée puis abandonnée, la maison devint vigneronne dès 1915.
Domaine familial établi à Tartegnin depuis 5 générations, nous cultivons un domaine qui compte quelque dix hectares de vignes. Celles-ci sont travaillées dans le respect de la nature, le vin étant vinifié dans le même état d’esprit. Depuis quelques années, nous avons agrandi nos infrastructures et avons investi dans des équipements modernes, à la pointe de la technologie. En effet, si l’on veut obtenir des vins qualitativement parfaits tout en préservant originalité, caractère et terroir, il est nécessaire de soigner un savoir faire traditionnel, du cep à la commercialisation.
Expression renouvelée chaque année d’un travail raisonné et passionné !

 


L'outil de l'encaveur

L’œnologue est la personne qui supervise toutes les étapes de production du vin, du cep de vigne à la bouteille sur la table. Il a un palais qui ne le trompe pas, est à la fois technicien, chimiste, dégustateur hors pair et c’est aussi lui qui détermine la date des vendanges.

Lire la suite


Les 4 saisons

La taille débute à la mi-janvier, s’échelonnant jusqu’en mars. La vigne est à ce moment au repos végétatif et la sève est descendue. Jean-Claude passe devant chaque cep de vigne (environ 60’000) et les taille afin de supprimer le vieux bois pour ainsi laisser place aux nouvelles pousses.

Lire la suite


Famille et personnel

Nicolas, le fils, a débuté son parcours professionnel à Marcelin, durant 3 ans, avec obtention de son CFC de viticulteur. L’intérêt pour la profession grandissant, il s’oriente sur l’école de Changins pour obtenir son diplôme.

Lire la suite

 

Famille et personnel

Nicolas, le fils, a débuté son parcours professionnel à Marcelin, durant 3 ans, avec obtention de son CFC de viticulteur. L’intérêt pour la profession grandissant, il s’oriente sur l’école de Changins pour obtenir son diplôme d’œnologie tout en effectuant quelques stages dans différentes entreprises du domaine viticole. Dans la continuité, une opportunité l’emmène en Afrique du Sud, sur un domaine de 1000 hectares où il y pratiquera l’œnologie durant quelques mois.
De retour en Suisse et riche de son expérience, il décide alors de démarrer une grande aventure: agrandir le domaine familial en surface d’exploitation, mais également assurer la vinification des vins, directement au Domaine, avec l’aide de son papa.

Audrey est la femme de Nicolas et est originaire du Sud Ouest de la France. Elle obtient ses diplômes de cuisine dans l’établissement hôtelier de Biarritz ainsi qu’une mention complémentaire en pâtisserie.
Arrivée en Suisse pour exercer dans une grande maison étoilée et reconnue de Genève, son parcours l’emmène finalement à Tartegnin où elle y rencontre celui qui deviendra son mari, et découvre, par la même, la profession de vigneron. Ensemble, ils décident de vivre de leurs deux passions alliant les saveurs de la bouche, en accordant mets et vins.

Monique, la maman de Nicolas, d’origine bernoise, arrive dans le canton de vaud à l’âge de 16 ans comme jeune fille au pair. Elle rencontre alors Jean-Claude, qu’elle épousera et qu’elle seconde au quotidien depuis de nombreuses années. Parfaitement bilingue, accueillante et professionnelle, Monique vous recevra avec plaisir pour vous faire découvrir nos différents crus. La « main verte », elle égaie la cour de notre Domaine, en y faisant fleurir différentes essences au gré des saisons.

Jean-Claude est le papa de Nicolas. Il représente la quatrième génération du Domaine. A l’aube de ses 25 ans, il reprend une exploitation de 4 hectares, comprenant des surfaces de cultures. Plus intéressé par la vigne, il décide de s’y consacrer entièrement dès le début des années quatre-vingt. Durant près de 30 ans, il aura contribué au développement des valeurs du Domaine de Chantemerle.
Aujourd’hui, vous le rencontrerez régulièrement lors d’expositions et autres foires, permettant de faire la promotion de notre savoir faire. Il parcourt la Suisse en effectuant les livraisons de vin et effectue également la taille de la vigne durant les mois de janvier à mars.

Marius et Violeta, nos fidèles collaborateurs, sont d’origine polonaise et sont arrivés sur le Domaine en 2008.
En couple dans la vie, ils sont d’une aide précieuse durant une bonne partie de l’année, lorsque la vigne grandit. Très professionnels et consciencieux, nous leur confions volontiers la responsabilité de composer leur propre équipe de vendangeurs.

 

Le 4 saisons

Hiver
La taille débute à la mi-janvier, s’échelonnant jusqu’en mars. La vigne est à ce moment au repos végétatif et la sève est descendue.
Jean-Claude passe devant chaque cep de vigne (environ 60’000) et les taille afin de supprimer le vieux bois pour ainsi laisser place aux nouvelles pousses.
Courant du mois de mars, le vigneron entretient les échalas, les armatures et retend les fils de fer.

La tradition familiale se perpétue depuis près de cent ans : « ne jamais tailler deux fois un cep de vigne dans la même année ! »

Printemps
C'est le moment propice pour apporter à la vigne les éléments nutritifs en tenant compte de l'analyse du sol. Cette dernière nous renseigne sur sa texture, son contenu en éléments nutritifs et sa teneur en matière organique. C'est à partir de ces résultats et des exigences du cépage choisi, que l'on détermine les quantités de fertilisants à apporter à la vigne.
A cette période, le sol se réchauffe et la sève monte dans le cep ; on dit que la vigne pleure, et c’est à cette occasion que l’on peut apercevoir des gouttelettes d'eau perlées à l'endroit où le sarment a été coupé.
En mai et en juin, Marius et Violeta ébourgeonnent, ce qui signifie qu’ils suppriment les pousses en surnombres ainsi que les plus faibles, de manière à ce que l’on compte en moyenne 6 à 8 bourgeons sur le bois restant.
A la fin du printemps, les fleurs apparaissent et on assiste alors à la nouaison, autrement dit la fleur se transforme en fruit. A cette occasion, il est déjà possible d’envisager la date des vendanges, puisqu’il faudra près de 100 jours pour que le raisin vienne à maturité pour être récolté.

Eté
Plusieurs activités ponctuent cette saison : le polissage (mettre les bois dans les fils), les effeuilles, le cisaillage et la tonte de l’herbe. Il s’agit donc de la période de l’année la plus chargée pour toute la famille.
Pour lutter contre certains parasites, nous utilisons des méthodes biologiques, toujours dans le respect de la nature :
La lutte contre le ver de la grappe consiste à placer dans le vignoble des diffuseurs d'odeurs femelles. Les papillons mâles, attirés par l'odeur des hormones, n'arrivent plus à localiser les femelles et l'accouplement ne peut avoir lieu. On parle alors de confusion sexuelle.

Automne
C'est en général à la fin du mois de septembre que débute les vendanges, pour une durée de trois semaines environ.
Avant la récolte du raisin, on mesure sa richesse en sucre à l'aide d'un réfractomètre. Il s’agit du « sondage ». Au Domaine, les vendanges se font à 90% à la main, le restant étant vendangé mécaniquement.
Les raisins récoltés sont alors égrappés, pressés, filtrés et levurés en cuve. C’est également à ce moment que le vigneron passe à la vinification, ensemble d'opérations qui transforment le raisin en vin.

 

Nous trouver

Le domaine de Chantemerle se situe au cœur de la région viticole de la Côte.
Le village Tartegnin se trouve à 31 km de Genève et 25 km de Lausanne, sortie d’autoroute « Rolle » puis 2 km.

Nous sommes présents pour vous faire déguster notre gamme au Domaine de Chantemerle :
le jeudi et le vendredi de 17 h à 19 h et le samedi matin de 10 h à 13 h.

DOMAINE DE CHANTEMERLE
Famille Jaccoud, vignerons encaveurs
Rue des Pressoirs 11 - 1180 Tartegnin / VD Suisse

Tél. +41 21 825 19 49
Fax +41 21 825 27 18